Revue de bande dessinée – WWE # 8

Liam Hoofe passe en revue la WWE # 8…

 WWE-8-1-1-600x923

Avec l'aide de Sasha Banks, le Lunatic Fringe s'embarque sur sa propre route furieuse pour attraper la mallette Money in the Bank qui lui revient de droit.



VOIR ÉGALEMENT: Découvrez un aperçu du problème ici

Boom! La dernière bande dessinée des studios WWE #8 clôt leur arc Dean Ambrose d'une manière surréaliste et très agréable, en commençant par une poursuite en voiture dingue impliquant Ambrose, Sasha Banks, la famille Wyatt et Charlotte Flair et en terminant par la célèbre victoire d'Ambrose à Money in the Bank 2016.

Être un fan de lutte, dans l'ensemble, implique d'étendre votre incrédulité, et cette bande dessinée en particulier va encore plus loin. La séquence d'ouverture, qui voit toutes les stars susmentionnées courir pour se rendre à Money in The Bank Pay-Per-View est une extension complètement dingue de tous les personnages impliqués.

Dean Ambrose a été un personnage remarquable dans ces bandes dessinées, précisément parce qu'ils ont choisi de prendre ce qui est bien dans son personnage à l'écran et de le porter à 11. The Lunatic Fringe porte bien son nom, et il est difficile de ne pas secouez le sentiment que si la WWE s'était vraiment engagée envers ce personnage, alors Dean, qui est sans doute le plus talentueux de tous les membres du Shield, aurait pu être une star beaucoup plus grande que lui.

 WWE-8-8-600x922

L'écriture de Dennis Hopeless est également au top de sa forme, les échanges entre les personnages s'adaptant parfaitement à la situation et ressemblant également à quelque chose qui serait réellement dit par les lutteurs impliqués.

La séquence peut ne pas convenir à tout le monde, cependant, et pour ceux qui recherchent plus de choses sur le ring, les segments de clôture s'avéreront beaucoup plus gratifiants, avec Dean se rendant à l'événement Money in the Bank et remportant la mallette. Il y a un camée convenablement fou de Brock Lesnar ajouté pour faire bonne mesure.

L'édition de la bande dessinée de ce mois-ci présente également deux artistes, Tam Lattie travaillant sur la partie d'ouverture de la bande dessinée et Serg Acuna prenant le relais dans les dernières étapes. Comme d'habitude, Acuna parvient à donner vie à l'action sur le ring avec son flair habituel, tandis que Lattie apporte une grande intensité aux procédures précédentes. Chaque image et chaque personnage sont à peu près sur place. Un coup de Charlotte Flair est légèrement discutable, mais c'est un petit reproche dans une bande dessinée par ailleurs très efficace.

L'histoire de soutien 'The Gravest Mistake' est un regard sur The Undertaker et Paul Bearer alors qu'ils se préparent pour le match de Taker avec Kamala à Survivor Series 1992. C'est une pièce de mauvaise humeur avec de superbes illustrations de Kelly Williams et Dee Cunniffe. The Undertaker est le lutteur parfait à utiliser dans une bande dessinée, et ce, aux côtés de la pièce de Boom! Studios' Spécial SummerSlam 2017 en tire vraiment le meilleur parti.

Globalement, WWE #8 est une façon amusante de clore le côté de l'histoire d'Ambrose. La séquence d'ouverture n'est peut-être pas pour tout le monde, mais pour ceux qui aiment les éléments les plus surréalistes de la WWE, il y a beaucoup à apprécier ici.

Évaluation: 7/10

@liamhoofe

A Propos De Nous

Les Dernières Nouvelles De Cultures Pop, Critiques De Films, Programmes De Télévision, Jeux Vidéo, Bandes Dessinées, Jouets, Collecte D'Articles ...