Revue de l'épisode 8 de la saison 1 de Black Lightning - 'Le livre des révélations'

Red Stewart passe en revue le huitième épisode de Black Lightning…

  Black-Lightning-108-2-600x400

'The Book of Revelations' s'ouvre sur des scènes d'entraînement d'Anissa et Jefferson juxtaposées à des interviews de nouvelles avec des gens ordinaires critiquant Black Lightning à la suite du meurtre de Lady Eve. Ceci est clairement censé être un retour contrasté au troisième épisode 'LaWanda: The Book of Burial' qui présentait un montage similaire de l'entraînement d'Anissa tandis que les habitants de Freeland faisaient face aux conséquences d'une tragédie : la différence étant que tout le monde se sentait uni à l'époque au lieu de se sentir divisé maintenant.



C'était une bonne décision, car s'il y a une chose que 'The Book of Revelations' fait bien, c'est aider à remettre cette série sur son chemin d'origine. Comme je l'ai mentionné dans les commentaires précédents, Éclair noir n'a pas besoin de suivre les scénarios de super-héros clichés quand il a beaucoup d'originalité à portée de main. Et ce fut le cas ici. Plutôt que d'emprunter des voies difficiles Flèche et Le flash ont pris en ce qui concerne l'émergence de leurs acolytes super-héros, la relation entre Jefferson et Anissa est beaucoup plus fluide et amicale : un prolongement naturel de leur relation père/fille. Non seulement cela, mais en faisant en sorte que les intrigues d'Anissa soient directement corrélées à celles de Jefferson, elle ne se sent plus comme une intrigue secondaire ennuyeuse.

Leur formation ne se limite cependant pas au début. Tout au long de l'épisode, Jefferson donne constamment à Anissa des leçons de vie qu'il a apprises de son passé, et j'ai été étonné de voir à quel point celles-ci s'intègrent à la scène respective à laquelle elles ont été intégrées, que ce soit les deux qui entrent par effraction dans la morgue ou essaient de trouver des preuves exonérant Black Lightning des accusations.

  Black-Lightning-108-3-600x400

Une partie de ce qui rend cet épisode agréable est que le récit est presque entièrement axé sur les deux qui découvrent ce qui est arrivé à Lady Eve, ce qui permet aux scénaristes d'introduire des éléments de thriller qui n'auraient pas fonctionné si nous devions continuer à nous éloigner de l'action. Cependant, je dis 'presque' pour une raison, et c'est que 'The Book of Revelations' a quelques intrigues secondaires à la principale.

Le premier continue la vie de Lala alors qu'il gère le fait qu'il a été ressuscité. Pour quelque chose qui aurait dû être intéressant, j'ai été honnêtement surpris par la lenteur et la gêne ressenties par rapport au reste du récit. Quelque chose d'aussi puissant que quelqu'un revenant d'entre les morts aurait vraiment dû avoir un épisode entier dédié à ces petits extraits auxquels nous sommes exposés, et cela n'a pas aidé que les hallucinations de Lawanda de Lala rappellent trop les visions de Slade de Shado de Flèche saison 2.

La seconde est l'émergence des propres pouvoirs de Jennifer. Maintenant, par rapport à la façon dont toute l'épreuve d'Anissa a été gérée, cela a été mieux fait pour deux raisons : premièrement, c'était très rapide et n'a pas ralenti le rythme de l'épisode, et deuxièmement, cela se termine avec Jennifer qui va immédiatement à Anissa à titre indicatif, ce qui signifie qu'il pourrait potentiellement être utilisé pour rapprocher les personnages.

Ailleurs, nous apprenons enfin la vérité sur les histoires d'origine de Jefferson et Gambi, et comment elles sont liées: Gambi a travaillé pour une organisation appelée A.S.A. qui a involontairement créé des métahumains lorsqu'un vaccin pour contrecarrer l'activisme des droits civiques à Freeland a muté. Les allusions à l'expérience de Tuskegee sur la syphilis ont été bien faites ici et ont justifié la colère de Jefferson à la fin : non seulement il était le résultat d'un complot gouvernemental, mais cela a également coûté la vie à son père depuis que Gambi lui a divulgué l'information.

  Black-Lightning-108-6-600x400

Éclair noir il reste cinq épisodes pour sa première saison. Bien que je n'appellerais pas 'The Book of Revelations' un tourneur complet (il n'a pas réussi à me convaincre que Greenlight est une véritable épidémie pour les débutants), cela m'a laissé avec impatience le reste de la saison, ce qui est plus que je peux dire pour certaines entrées passées.

Note : 7/10

Stewart rouge

A Propos De Nous

Les Dernières Nouvelles De Cultures Pop, Critiques De Films, Programmes De Télévision, Jeux Vidéo, Bandes Dessinées, Jouets, Collecte D'Articles ...